Oui, racontez des histoires.
Voilà un bon moyen d’établir un rapport avec votre lecteur, le faire participer, faire tomber les barrières:
avec une bonne histoire, la méfiance s’efface: vous êtes plus dans le rôle de l’ami qui vous parle, la casquette du vendeur est moins visible. Le succès de cette technique (votre taux de conversion, le taux de désabonnement) va grandement dépendre de la façon dont vous racontez l’histoire, mais aussi de son rapport avec ce qui suit et de la manière dont est faite la transition.

N’en faites quand même pas trop !

Si vous choisissez une histoire très chargée affectivement (au hasard, « la fillette qui se noyait de l’intérieur » ou « comment un jeu stupide m’a sauvé la vie ») pour vendre un abonnement à votre club, c’est un peu gros sabots. On en arrive à se demander si votre histoire est bien crédible… et de là on doute d’autres choses…

Choisissez bien vos histoires. Utilisez votre expérience (un faux témoignage se repère à 10 km, une fausse histoire: aussi !), altérez légèrement la réalité, c’est plus simple et plus crédible que d’inventer ou de copier.
Pour cela, ayez toujours sur vous un petit carnet ou un dictaphone numérique (votre téléphone fait souvent l’affaire) pour noter vos idées, des histoires qu’on vous raconte et qui pourraient resservir.

Tags: , ,

3 commentaires à “Racontez des histoires”

  1. Aline dit :

    bonjour, c’est quoi l’histoire de la filette ? vous pouvez me la raconter ?

  2. Marius dit :

    Il y a effectivement des vendeurs qui sont très fort pour vous embarquer dans leur histoire et vous mener par le bout du nez là où ils veulent.

    J’en connais un comme ça qui fait de la vente en porte à porte, c’est un tueur. Il connait toutes les techniques et emballe d’une manière dingue !

  3. admin dit :

    Bonsoir Aline,

    Je pense que je ne peux pas me permettre de reproduire un email dans son intégralité sans l’accord de son auteur.
    Cette anecdote n’est là qu’à titre d’exemple.
    Vous trouverez sans doute une histoire à vous, qui est susceptible de faire pleurer n’importe qui.

    @Marius: Oui, certains sont effectivement très fort. Même en connaissant les ficelles, on sent que ça tire, on a envie de croire à l’histoire. Il arrive même qu’on achète en se disant « je ne me suis pas fait avoir, mais son histoire méritait bien ça », non ?

    Cordialement,

    Sylvain

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce blog est dofollow !  Copyright © 2014 Super Lancements – Bonus Tous droits réservés.  Carte du site -  Mentions légales -  Gratuit: Superlancement .